Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Le Discours

Coincé à un repas de famille qui lui donne des envies de meurtre, Adrien attend. Il attend que Sonia réponde à son sms et mette fin à la « pause » qu’elle lui fait subir depuis un mois. Et voilà que Ludo, son futur beau-frère, lui demande de faire un « petit » discours pour le mariage ! Adrien panique. Mais si ce discours était finalement la meilleure chose qui puisse lui arriver ?
De Laurent Tirard avec Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Kyan Khojandi
France – Comédie – 1h27 – 2020
Sur le papier, le pari était plus que risqué. Le film, qui fait partie de la sélection officielle Cannes 2020, est tiré du roman du même nom de l'auteur de bande dessinée français Fabrice Caro, un texte introspectif, déstructuré et apparemment intraduisible à l'écran. Et pourtant Tirard, également auteur du scénario de cette adaptation, parvient à le transposer brillamment, bien secondé par une troupe d'acteur excellente. Monologues devant la caméra, conversations à table, voix hors champ, flashback et projections mentales alternent avec fluidité pour restituer le chaos qu'il y a dans la tête d'Adrien.
Le Discours, comédie d'auteur grand public, surprend par ses trouvailles étonnantes : l'idée d'attribuer à chaque personnage un interprète de l'ONU pour souligner à quel point ils ont du mal à communiquer, par exemple. Adrien est gauche, névrosé, hypocondriaque, il a le coeur brisé et il ne pense qu'à lui. Il pourrait même irriter le spectateur, et pourtant on est de son côté parce qu'il est humain et d'une sincérité désarmante pour ce qui est de montrer ses faiblesses et ses petites mesquineries. L'ensemble est parcouru par une subtile mélancolie qui donne de l'épaisseur au récit et fait qu'on s'y identifie facilement.
Vivement recommandé!

 

Lire la suite

Les Elfkins : Opération pâtisserie

Elfie est une petite Elfkins qui vit dans le monde secret des lutins. Elle rêve de rencontrer des humains et décide un jour de partir à l'aventure ! Elfie tombe sur Théo, un chef pâtissier grognon dont la pâtisserie ne fait plus recette. Sa nouvelle mission ? Sauver la petite boutique !
De Ute von Münchow-Pohl
Allemagne – Animation – 1h18 – 2020 – Vf
Dès 6 ans

 

Lire la suite

Michel-Ange

Michel Ange à travers les moments d’angoisse et d’extase de son génie créatif, tandis que deux familles nobles rivales se disputent sa loyauté.
De Andrey Konchalovsky avec Alberto Testone, Jakob Diehl, Francesco Gaudiello
Italie/Russie – Biopic/Drame – 2h16 – 2020 – VOSTFR
Ce "biopic" tente de capter l’essence de l’Homme derrière le mythe. Dans un écrin cinématographique qui tend vers le naturalisme, le film décrit un homme de génie en proie aux contradictions de son époque. A la fois artiste célèbre mais fauché, et génie créatif dont la liberté créatrice dépend du bon-vouloir de riches mécènes liés au pouvoir papal.
Le portrait naturaliste d’un artiste en pleine crise, tiraillé entre la beauté et la violence de son époque.

 

Lire la suite

Wonder Woman 1984

Suite des aventures de Diana Prince, alias Wonder Woman, Amazone devenue une super-héroïne dans notre monde. Après la Première guerre mondiale, direction les années 80 ! Cette fois, Wonder Woman doit affronter deux nouveaux ennemis, particulièrement redoutables : Max Lord et Cheetah De Patty Jenkins avec Gal Gadot, Chris Pine, Kristen Wiig
USA – Action, Aventure – 2h31 – 2020 – VF/VOSTF

Les premiers avis vennant d'outre Atlantique :

"Wonder Woman 1984 est fantastique ! L'histoire est excellente et délivre un grand et opportun message. Il contient une tonne de surprise, et le travail sur Cheetah et Max Lord est génial (Kristen Wiig et Pedro Pascal sont brillants). Préparez-vous, car c'est de la bombe."

"Je suis tellement heureux de dire que Wonder Woman 1984 est un trip absolu du début à la fin. Une excellente continuation du premier film, bourrée d'espoir, de coeur, d'amour, d'action, de romance et d'humour. Patty Jenkins, Gal Gadot et toute l'équipe ont livré une des meilleures suites du DCEU. J'étais en larmes à la fin."

"J'ai eu la chance d'être parmi les premières à (enfin !) voir Wonder Woman 1984. Je l'ai adoré. Le premier Wonder Woman est mon film préféré du DCEU, et celui-ci fait tous les choix intelligents et donne une histoire très belle et humaine à Diana Prince."

 

 

Lire la suite

Mandibules

Jean-Gab et Manu, deux amis simples d’esprit, trouvent une mouche géante coincée dans le coffre d’une voiture et se mettent en tête de la dresser pour gagner de l’argent avec.
De Quentin Dupieux avec David Marsais, Grégoire Ludig, Adèle Exarchopoulos
France – Comédie – 1h17 – 2020
Comme très souvent chez Dupieux, surtout sur ses derniers films, le choix du casting est primordial pour que l’univers colle à la peau des personnages. Il y a un rapport symétrique étrange, où le monde du cinéaste et ceux des acteurs choisis finissent par trouver une harmonie, une musique singulière. Une sacrée performance d’arriver à chaque fois à trouver la tonalité parfaite pour que s’expriment tous les univers.
Dans Mandibules, il retrouve Grégoire Ludig (après Au Poste !) pour le coller à son compère du Palmashow David Marsais. On retrouve le duo comique dans un registre familier, celui des imbéciles heureux, des loosers magnifiques. Leur complicité à l’écran est un des atouts comiques majeurs du film. Au détour de dialogues bien sentis ou de jolies trouvailles comiques, les deux zigotos apportent eux aussi leur singularité. L’un des autres atouts comiques, c’est Adèle Exarchopoulos : un vrai rôle déjanté pour le disciple de Kechiche, où elle sort totalement de sa zone de confort et de tout ce qu’elle a pu faire jusqu’à présent. Elle apporte un brin de folie supplémentaire et totalement surprenant.
C’est crétin, premier degré et délicieusement barré. C’est l’une des premières fois aussi, où Dupieux abandonne volontairement le morbide pour épouser la simplicité de cette histoire d’amitié.
Depuis ses débuts, Quentin Dupieux creuse un sillon singulier, original et sacrément barré dans le paysage du cinéma français. Joie de constater que Mandibules, son dernier film, ne déroge pas à la règle.
Une fantaisie drôle et décalée.

 

Lire la suite