Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Bienvenue au Ciné220

Ciné 220 - Brétigny sur Orge

Le Ciné220, c'est un cinéma municipal qui vous accueille tous les jours, au coeur du centre-ville de Brétigny-sur-Orge.

De nombreuses œuvres cinématographiques y sont proposées : films d'auteurs, actuels, populaires, classiques... régulièrement accompagnés de rencontres, débats ou animations.

Il y en a pour tous les goûts et tous les âges !


Consultez le programme du mois en cliquant ici 

Et le prochain, c'est par là

 

 

 coeurCoups de coeur du mois :

Ciné 220 - 91

Noces

Patients

Compte tes blessures

Paris pieds nus

 

 


 

 

 

picto camera 200 Quelques films à l'affiche cette semaine

  • Split

    Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.
    De M. Night Shyamalan avec James McAvoy, Anya Taylor-Joy…
    USA – Thriller, horreur, fantastique – 1h57 – 2017 – VOSTF/VF
    Interdit aux moins de 12 ans
    Huis clos aux combinaisons multiples, Split fait peur sans cesser de surprendre. Sinueux, baroque, le scénario (signé par le cinéaste lui-même) offre une plongée vertigineuse dans deux psychés en miroir. Et un retournement final, très audacieux, à teneur mélodramatique. Après une très nette baisse de régime qu'on a cru irréversible, M. Night Shyamalan confirme, dans la foulée de The Visit, qu'il est redevenu un réalisateur hollywoodien à suivre.
    "Split" signe le retour de Shyamalan vers des altitudes où on ne l’attendait plus.

     

    En savoir plus

  • La Belle et la Bête

    Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S'étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d'amour pour elle, mais victime d'une terrible malédiction.
    De Bill Condon avec Emma Watson, Dan Stevens…
    USA – Romance – 2017 – VF – 2D & 3D
    Depuis quelques années, les studios Disney font revivre avec succès leurs grands classiques animés en prise de vues réelles. Après « Alice au pays des merveilles », « Le livre de la jungle » ou « Cendrillon », ce nouveau remake est particulièrement fidèle au dessin animé de 1991.
    Merveilleux, chansons, magnifiques décors et costumes sont au rendez-vous de cette nouvelle version avec Emma Watson.

     

    En savoir plus

  • Patients

    Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l'histoire d'une renaissance, d'un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.
    De Grand Corps Malade, Mehdi Idir avec Pablo Pauly, Soufiane Guerrab…
    France – Comédie dramatique – 1h50 – 2017

    Sous titrage malentendant (sur demande à la caisse du cinéma)

    Le chanteur français Grand Corps Malade, alias Fabien Marsaud, adapte sur grand écran son livre paru en 2012. Il passe ainsi derrière la caméra en coréalisant aux cotés de Medhi Idir, l’auteur de tous ses clips, un film aux forts accents autobiographiques.
    Pour cette première cinématographique partagée, les deux complices signent une histoire personnelle qui prend devant la caméra une dimension universelle.
    En prenant pour unique décors un centre de rééducation, avec sa cour de miracle de patients, le film, servi par une formidable interprétation chorale, s’attache au quotidien de l’hôpital (avec dessiné en creux un bel hommage au personnel médical) et trouve un délicat équilibre entre les différents personnages, leurs histoires et leurs destins individuels.
    Entre espoir, doute, renoncement, complicité de moments partagés et blagues irrévérencieuses, les drames et les destins individuels s’entrecroisent dans le huis clos du centre, à la fois anxiogène et protecteur.
    Jamais larmoyant et évitant l’écueil du pathos, le film trouve toujours la bonne distance et n’hésite pas à mélanger les tons, on passe ainsi du rire aux larmes dans un tourbillon d’émotions sincères et fortes.
    Une première œuvre sensible, généreuse et lumineuse, véritable leçon de courage et de vie.

     

    24 03 17 patients 295Vendredi 24 mars à 20h30
    Débat avec l’association des paralysés de France
    En partenariat avec le Centre Social de Brétigny.

     

    En savoir plus

  • Corniche Kennedy

     

    Corniche Kennedy. Dans le bleu de la Méditerranée, au pied des luxueuses villas, les minots de Marseille défient les lois de la gravité. Marco, Mehdi, Franck, Mélissa, Hamza, Mamaa, Julie : filles et garçons plongent, s'envolent, prennent des risques pour vivre plus fort. Suzanne les dévore des yeux depuis sa villa chic. Leurs corps libres, leurs excès. Elle veut en être. Elle va en être.
    De Dominique Cabrera avec Lola Creton, Aïssa Maïga…
    France – Drame – 1h34 – 2017
    Après le documentaire autobiographique « Grandir », la réalisatrice Dominique Cabrera (« Folle embellie », « Le lait de la tendresse humaine ») revient à une fiction romanesque adaptée du roman éponyme de Maylis de Kerangal (auteur de « Réparer les vivants ») et illuminée par la chaleur de Marseille.
    En imprimant à cette histoire une dimension poétique, la cinéaste montre que derrière l’image négative et réductive alimentée par les faits divers, la cité phocéenne demeure fascinante et belle, et surtout porteuse d’Histoire.
    Le film s’attache à une bande de filles et de garçons, aussi insouciants que l’on peut l’être à cet âge, qui au bord des précipices, défient gravité et vertige, physique et métaphysique, en plongeant du haut des parapets.
    À cette chronique vivante et vibrante de l’adolescence et au-delà de l’ancrage géographique, se greffe une intrigue secondaire autour d’une enquête policière. Ainsi, le film d’apprentissage traversé d’un élan vital qui nous saisit, tourne à un « Jules et Jim » contemporain, alors que le noir du polar et du drame affleurent sous le bleu du ciel de la Méditerranée.
    Un film solaire, chronique inspirée et pleine de vie des rêves d’une jeunesse.

    J23 03 17 corniche kennedy 295eudi 23 mars à 20h
    Débat avec Xavier Gommichon et Bénédicte Jullien, psychanalystes, membres de l'Ecole de la Cause Freudienne.

    En savoir plus

  • Split
  • La Belle et la Bête
  • Patients
  • Corniche Kennedy